Un cor dans mon coeur

Accueil  News  Liens  Livre d'or 
Serpent

puce-1.gif Le serpent


Le serpent est un instrument à vent de la famille des cuivres. Il est en bois recouvert de cuir. On le joue grace à une embouchure comparable à celle des cuivres actuels. L'instrument se présente sous la forme d'un s, particularité qui lui a donné son nom. Il est percé de six trous. L'embouchure est souvent faite en ivoire ou en corne. Edmé Guillaume date l'invention de cet instrument en 1590. L'origine de cet instrument reste assez vague.

Le serpent aurait été conçu pour accompagner les choeurs dont il renforçait les basse. Il remplaçait notamment l'orgue lorsqu'il n'y en avait pas. Il était tout d'abord essentiellement voué à la musique religieuse. Dès le XVIIIè siècle, le serpent commence à être utilisé dans les musiques militaires. Il va devenir un instruments principaux de ces formations proches de l'orchestre d'harmonie actuel. Cette nouvelle fonction induira une évolution technique de l'instrument. Sa forme va changer pour permettre une meilleure prise en main lors des défilés à pieds ou pour jouer à cheval. L'ajout de clés permettra une meilleure intonation et une plus grande virtuosité. De très nombreuses ouvres furent écrites pour le serpent en tant qu'instrument militaire.

 
serpent2.jpg

Dans les archives du Conservatoire de Paris, on retrouve dès 1765, l'existence de deux classes de Serpent (un des ancêtres du Tuba destiné aux offices religieux et aux musiques militaires du 1er empire).

Handel, Mendelssohn (oratorio Paulus) et Wagner (Dies Irae de la symphonie fantastique) les ont utilisés dans certaines de leurs oeuvres. Il connut sont heure de gloire au début du XVIIIè siècle et disparu rapidement au milieu du XIXè siècle.

Le serpent a été redécouvert il y a une vingtaine d'années, tout d'abord en Angleterre par Christopher Monk, qui fut le premier à fabriquer des serpents sur un modèle du facteur français Baudoin. En France, c'est Michel Godard qui l'a introduit en musique ancienne, et par la suite, en jazz. Son emploi est aujourd'hui de plus en plus fréquent.

(source Vikipedia)


serpent.jpg


 

barre.gif

 

Date de création : 08/06/2006 : 18:23
Dernière modification : 29/11/2010 : 01:49
Catégorie : Historique
Page lue 11671 fois

Réactions à cet article

Réaction n°1 par fourtet le 23/02/2010 : 11:54

merci pour l'article, néanmoins, il est faux de dire que les clés améliorent l'intonation (seulement de rares notes, et encore...), et surtout la virtuosité. avec les 6 trous, ça marche aussi bien, sinon mieux. pour ma part, j'ai commencé à jouer du serpent en 84, c'est à dire à peu près comme michel godard, et j'ai inauguré la classe de serpent au CNR de Toulouse en 94. il existe aussi à toulouse un trio de serpents ("méandre") depuis 2004. ceci est une pub éhontée, mais pourrait-on ssortir un peu de Paris, s'il vous plait ?e
B.F.I

DébutPrécédent [ 1 2 3 ] SuivantFin

up Haut up


Creative Commons License Sous un contrat Creative Commons. Site optimisé pour une résolution d'affichage en 1024 X 768 et + PageRank service www.visual-pagerank.be/
- ETOILE-B.com ETOILEB.com © 2012 -  CNIL 1071344 - Hébergeur : NUXIT -

Site propulsé par GuppY - © 2004-2013 - Licence Libre CeCILL
Document généré en 0.05 seconde