Texte à méditer :  Les souvenirs sont cors de chasse dont meurt le bruit parmi le vent.  Guillaume Apollinaire
Le cor d'harmonie

Fermer Cor d'harmonie

Fermer Historique

Fermer Technique

Fermer Oeuvres pour le cor

Fermer Cornistes

Fermer Compositeurs

Fermer Facteurs

Fermer Autres cors

Fermer Oeuvres

Fermer Humour

Fermer Cors des Alpes

Fermer Poèmes

Fermer En vrac

Fermer La Lyre Dauphinoise

Fermer Vos pubs

Galerie aperçu
Partenaires
gratuit instrument musique



Référencement 50 GuppY Liens

Notre site Le cor d'harmonie est listé dans la catégorie Instruments à vent en cuivre : Cor de l'annuaire Explications sur Youtube

Référencement
Page rank : PageRank service www.visual-pagerank.be/
Compositeurs - Telemann Georg Philip

puce-1.gif Georg Philip TELEMANN


telemann.jpg

puce.gif Biographie


Telemann nait le 14 mars 1681 à Magdebourg. Il est le fils d' Heinrich, diacre de l'église et de Maria Haltmeier. Il crée ses premières compositions en 1693. En 1694, il entre à l'école de Zellerfeld, en 1697, il est au collège de Hildesheim. Telemann est le compositeur le plus fécond de l'histoire de la musique. Il fut également le musicien le plus célèbre de son époque, éclipsant même des maîtres tels que Bach. Pourtant, tout commença discrètement avec un père pasteur et des études de musique effectuées en autodidacte.

1701-1702 Il compose des pièces et des manuels d'école pour le Johann Christophe Losius, directeur de l'école de musique de St Odehard. Il voyages à Hannovre et à Brunswick, où il découvre la musique française, italienne et l'opéra. Il entre à l'Université de Leipzig pour étudier le droit. En 1704, Il est chanteur et directeur artistique de l'Opéra de Liepzig. Il voyage à Berlin. Il compose des opéras pour Liepzig et la cour de Weissenfelser. Il fait la connaissance du célèbre Georg Friedrich Haendel, c'est le début d'une longue amitié.

en 1705 il est maître de chapelle du comte Erdmann von Promnitz . il composera une suite d'ouvertures. Il va à Pless (Pszczyna) et Cracovie (Kraków) et découvre le style de musique polonais. 1708 Il est nommé Konzertmeister, puis Hofkapellmeister à la cour d'Eisenach où il entretient les meilleures relations avec BACH dont il deviendra le parrain du second fils, Carl Philipp Emanuel. Il compose des cantates, concerts pour instrument solo. Il crée des opéras pour Liepzeg.

en 1712 il devient directeur musical de la ville de Francfort-sur-le-Main. En 1721, il secrétaire et directeur d'une association de citoyens de Francfort. Il compose de nombreuses cantates et autres travaux pour l'église ainsi que des oeuvres profanes, de la musique de chambre, et d'orchestre. Il fonde un Collegium musicum, et organise des concerts publics. En 1715 il commence son activité d'éditeur.

En 1717 Son poste de maître de chapelle, l'oblige à rendre régulièrement des compositions surtout religieuses. en 1716 Brockes-Passionsoratorium En 1721 Déjà très célèbre, il se fixe définitivement à Hambourg comme directeur de musique de la ville et maître de chapelle des cinq églises principales. Il est directeur artistique de l'opéra de Hambourg Il organise des concerts publics composition von des Kirchenkantaten, passion, ecclésiastique et urbain.

en 1723 il habite Bayreuth où il est maître de chapelle. En 1725, il est correspondant pour la Cour de Eisenacher jusqu'en 1730. Dans ce même temps, de 1722 à 1738 il est directeur musical de l'Opéra de Hambourg où il s'installera définitivement, il écrit plusieurs opéras et fait représenter des œuvres de HAENDEL. Il fonde en 1728 la première revue musicale allemande (le Maître de musique fidèle) et compose des œuvres pour diverses cours princières. Il effectue de nombreux voyages dont un à Paris en 1737 - 1738

en 1740 Telemann arrête sa maison d'éditions et vend les plaques de compression des travaux qu'il a publiés. Pour lui, il passe par un autre éditeur pour faire paraître ses publications (Kantatenjahrgaenge, Johannespassion en 1745, Oden, oeuvres pour piano)

Durant ses dernières années, sa vue commence à baisser, comme celle de Bach et Haendel. Il continue à composer et innove dans des genres nouveaux tel le quatuor à cordes. Il continue de jardiner, HAENDEL lui enverra des oignons très rares, de tulipe et de jacinthe.

Si, de son vivant, Telemann éclipsa tous ses contemporains par sa célébrité, il tomba, après sa mort, dans un oubli étonnant : "La postérité (fit) payer cher à Telemann l'insolente victoire que, de son vivant, il remporta sur Bach. Cet homme, dont la musique était admirée dans tous les pays d'Europe... est aujourd'hui dédaigné. On ne cherche même pas à le connaître" écrit Romain Rolland en 1919. Heureusement, cette situation a évolué grâce aux nouvelles techniques, permettant de redécouvrir son œuvre, capitale et monumentale. Il mourra le 25 juin 1767 à Hambourg.

puce.gif Ses oeuvres

Auteur d'environ six mille œuvres, Telemann illustre tous les genres pratiqués à l'époque grâce à sa vivacité d'écriture et son inlassable curiosité. Représentant capital de l'ère baroque allemande à son apogée, il maîtrise également les esthétiques de la composition italienne tout en manifestant des affinités avec la musique française. Légèrement "caméléon", il concilie les exigences contradictoires de l'ancienne polyphonie et du style galant.

On lui doit environ cent oratorios, des cantates profanes, quarante-quatre passions, quarante opéras, six cents ouvertures à la française et d'innombrables concertos, pièces de musique de chambre, pièces pour clavecin et lieder.

puce.gifOeuvres marquanttes

  • Pimpinione, intermezzo comique (1725)
  • Der Getreue music-meister (Le Fidèle maître de musique), recueil de 69 pièces vocales instrumentales, (publ. 1728-29)
  • 12 Quatuors parisiens (publ. 1730 et 1736)
  • Tafelmusik (1732-33)
  • Die Donner-Ode (L'Ode au tonnerre), cantate (1756-1760)
  • Der Tag des gerichts (Le Jour du jugement), poème chanté en 4 contemplations (1762)

puce.gif Bibliographie

  • Georg Philipp Telemann par R. PETZOLDT aux éditions VEB DVFM (en allemand)
  • Georg Philipp Telemann par W. MENKE aux éditions Heinrichshofen (en allemand)
  • Telemann Catalogue thématique musique instrumentale par M. RUHNKE aux éditions Bärenreiter (en allemand)

puce.gifOeuvres pour le cor
  • Concerto a 3 ex F für Horn, Flöte mit Cembalo und Fagott
  • Concerto a 5 für 2 Oboen d`amour, 2 Hörner und Bassus contin
barre.gif




Date de création : 01/06/2006 : 17:43
Dernière modification : 14/06/2006 : 14:19
Catégorie : Compositeurs
Page lue 4111 fois



Réactions à cet article


Réaction n°2 

par loulou le 13/07/2007 : 01:45

coucou Panou ! t'es reperé !

Réaction n°1 

par dralez le 21/10/2006 : 14:31

heureux d'être le premier sur cette page ! je suis un fan de Telemann depuis mon adolescence (j'ai 59 ans) , et je me rejouis de toujours trouver chez lui des trouvailles musicales, des mélodies belles , joyeuses , et charmantes; beaucoup de poésie et de plaisir de vivre ! Je suis à la recherche de nouvelles ouvertures à la française...

bon site, bonne musique !


Recherche



Connexion...
 Liste des membres Membres : 127

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 5

Total visites Total visites: 739675  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 72

Le 17/11/2016 @ 22:38


Webmaster - Infos
Ephéméride
Jeudi
27
Avril 2017

Bonne fête à toutes les
Zita


C'était aussi un 27 Avril
1908

Premier Congrès International de Psychanalyse à Salzbourg (avec Freud et Jung).


Né(e) un 27 Avril 1480
Magellan


Moteurs de recherches
Google

Accès aux sites

^ Haut ^