Texte à méditer :  Si vous en connaissez d'autres, vous pouvez me les envoyer... Merci !  Estelle
Le cor d'harmonie

Fermer Cor d'harmonie

Fermer Historique

Fermer Technique

Fermer Oeuvres pour le cor

Fermer Cornistes

Fermer Compositeurs

Fermer Facteurs

Fermer Autres cors

Fermer Oeuvres

Fermer Humour

Fermer Cors des Alpes

Fermer Poèmes

Fermer En vrac

Fermer La Lyre Dauphinoise

Fermer Vos pubs

Galerie aperçu
Partenaires
gratuit instrument musique



Référencement 50 GuppY Liens

Notre site Le cor d'harmonie est listé dans la catégorie Instruments à vent en cuivre : Cor de l'annuaire Explications sur Youtube

Référencement
Page rank : PageRank service www.visual-pagerank.be/
Poèmes - Voix de l'orgueil

Voix de l'Orgueil : un cri puissant comme d'un cor

Paul VERLAINE (1844-1896)



Voix de l'Orgueil : un cri puissant comme d'un cor,
Des étoiles de sang sur des cuirasses d'or.
On trébuche à travers des chaleurs d'incendie...
Mais en somme la voix s'en va, comme d'un cor.

Voix de la Haine : cloche en mer, fausse, assourdie
De neige lente. Il fait si froid ! Lourde, affadie,
La vie a peur et court follement sur le quai
Loin de la cloche qui devient plus assourdie.

Voix de la Chair : un gros tapage fatigué.
Des gens ont bu. L'endroit fait semblant d'être gai.
Des yeux, des noms, et l'air plein de parfums atroces
Où vient mourir le gros tapage fatigué.

Voix d'Autrui : des lointains dans des brouillards. Des noces
Vont et viennent. Des tas d'embarras. Des négoces,
Et tout le cirque des civilisations
Au son trotte-menu du violon des noces.

Colères, soupirs noirs, regrets, tentations
Qu'il a fallu pourtant que nous entendissions
Pour l'assourdissement des silences honnêtes,
Colères, soupirs noirs, regrets, tentations,

Ah, les Voix, mourez donc, mourantes que vous êtes,
Sentences, mots en vain, métaphores mal faites,
Toute la rhétorique en fuite des péchés,
Ah, les Voix, mourez donc, mourantes que vous êtes !

Nous ne sommes plus ceux que vous auriez cherchés.
Mourez à nous, mourez aux humbles vœux cachés
Que nourrit la douceur de la Parole forte,
Car notre cœur n'est plus de ceux que vous cherchez !

Mourez parmi la voix que la Prière emporte
Au ciel, dont elle seule ouvre et ferme la porte
Et dont elle tiendra les sceaux au dernier jour,
Mourez parmi la voix que la Prière apporte,

Mourez parmi la voix terrible de l'Amour !

Recueil : Sagesse



Date de création : 29/11/2010 : 17:07
Dernière modification : 29/11/2010 : 17:08
Catégorie : Poèmes
Page lue 2780 fois



Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Recherche



Connexion...
 Liste des membres Membres : 127

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2

Total visites Total visites: 748582  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 72

Le 17/11/2016 @ 22:38


Webmaster - Infos
Ephéméride
Mardi
27
Juin 2017

Bonne fête à tous les :
Fernand


C'était aussi un 27 Juin
1905

Les marins du cuirassé russe Potemkine se mutinent.


Né(e) un 27 Juin 1955
Isabelle Adjani


Moteurs de recherches
Google

Accès aux sites

^ Haut ^