Texte à méditer :  Dieu! que le son du cor est triste au fond des bois!  Alfred de Vigny
Le cor d'harmonie

Fermer Cor d'harmonie

Fermer Historique

Fermer Technique

Fermer Oeuvres pour le cor

Fermer Cornistes

Fermer Compositeurs

Fermer Facteurs

Fermer Autres cors

Fermer Oeuvres

Fermer Humour

Fermer Cors des Alpes

Fermer Poèmes

Fermer En vrac

Fermer La Lyre Dauphinoise

Fermer Vos pubs

Galerie aperçu
Partenaires
gratuit instrument musique



Référencement 50 GuppY Liens

Notre site Le cor d'harmonie est listé dans la catégorie Instruments à vent en cuivre : Cor de l'annuaire Explications sur Youtube

Référencement
Page rank : PageRank service www.visual-pagerank.be/
Technique - Accorder un cor

puce-1.gif Accorder un cor


Le cor simple est un cor en Fa, le cor double est un cor en Fa et en Sib, on l'obtient en utilisant une clé. Il existe aussi un cor simple en Sib.

puce.gif Comment ?

Accord du Fa. (rappel le Fa s'obtient en appuyant sur la première palette)
La note idéale se situe un ton plus bas que le Do moyen (soit un Sib) sur un piano. Il faut ensuite comparer le Do du cor en Sib avec celui du cor en Fa. Il faudra biens sûr ajuster cette note avec le reste des instruments lorsque vous jouer dans un ensemble. Pour accorder une note on se sert de la coulisse la plus longue, coulisse d'accord général (pour cor en Fa et Sib). Lorsqu'on cherche un note plus basse, on tire la coulisse ce qui allonge le tuyau du cor, lorsqu'on cherche une note plus haute on enfonce la coulisse ce qui raccourci la longueur du cor. Tous ces ajustements doivent être vérifiés avec la main droite dans le pavillon du cor exactement comme on la tiendra en jouant. Vous pouvez alors vous accordez avec l'orchestre ou tout autre instrument avec lequel vous jouerez. Gardez à l'esprit que tirer la coulisse rend la note plus basse, enfoncer la coulisse rend la note plus haute, n'oubliez pas la main dans le pavillon tout au long de l'ajustement.

Pour le cor en Sib vous n'avez qu'à appuyer sur la clé prévue à cet effet, et comparer la hauteur du Do du cor en Fa avec celui du cor en Sib. Cette fois vous ne touchez pas la coulisse précédente, mais celle d'à côté plus petite. Accordez la note en jouant sur la coulisse comme précédemment. Rappel tirer la coulisse si le son est trop aigu et enfoncer la coulisse si le son est trop grave. Vous pouvez alors vérifier l'accord entre le cor en fa et le cor en Sib, votre cor est alors parfaitement en harmonie.

La troisième étape est la plus délicate, il s'agit d'accorder la 1ere palette sur la 2è et sur la 3è palette de sorte que les intervalles soient juste. On peut accorder les palettes en jouant les notes sur un piano, mais ce peut être aussi l'occasion de faire travailler son oreille. Après tout il faudra jouer juste en ajustant les notes à l'oreille. L'instruction donnée pour la première palette du cor en Fa sert d'exemple pour chacune des autres. En accordant les notes de la première palette, puis la seconde et enfin la troisième pour le cor en fa et le cor en Sib. Comparez toujours avec les notes du départ qui sont justes déjà. Selon le même principe on tire la coulisse correspondante pour un son plus bas et on enfonce pour un son plus haut.

puce.gif Rappel

Le cor a normalement été construit pour qu'il soit juste avec toutes les coulisses ni enfoncer, ni tirer à fond. Cela permet de procéder à de petits ajustements lorsque c'est nécessaire pour s'accorder avec les autres instruments par exemple.
L'accord d'un instrument est toujours une question de compromis, si un intervalle n'est pas juste, il faut peut-être hausser une note ou abaisser légèrement l'autre. Ce compromis est beaucoup plus réussi que d'accorder une note rigoureusement et ajuster les autres à cette note. Cela permet d'avoir une harmonie dans les notes et non pas une note juste et toutes les autres fausses. Un jeu précis utilisant la parfaite flexibilité de l'appareil vous permettra de jouer parfaitement juste.
Si vous constatez que vos quatre coulisses principales sont retirées ou enfoncées à fond, cela veut sans doute dire que votre main n'est pas à la bonne position dans le pavillon. Si les coulisses sont toutes enfoncées à fond, votre main droite n'est pas assez à l'intérieur du pavillon et réciproquement.


barre.gif




Date de création : 27/05/2006 : 21:11
Dernière modification : 29/11/2010 : 01:55
Catégorie : Technique
Page lue 14088 fois



Réactions à cet article


Réaction n°5 

par Didier le 20/07/2007 : 16:04

salut tout le monde,

Je trouve égalemetn vrai de ne pas regarder l'appareil d'accordage avant que la note soit stabilisée. Un autre phénomène arrive parfois: on a la note trop haute ou trop basse en tête et on tape systématiquement trop haut ou trop bas. Dans ces cas, je joue d'abord un triton en dessous, puis je joue la note d'accord. Par exemple, si j'accorde sur un fa du piano (donc un do du cor en Fa), je joue d'abord un si (un fa# sur mon cor), je le stabilise, puis je joue la note à accorder. L'intervalle du triton est tellement inaudible que ça remet la note d'accord à sa bonne place wink

Amitiés

Didier Divorne, Lausanne, Suisse


Réaction n°4 

par Seventies le 22/06/2007 : 22:47

Il existe maintenant des accordeurs électroniques peu coûteux (20 euros) qui détectent automatiquement la note jouée et signalent un éventuel décalage (appareil par ailleurs valable pour tous les instruments de musique).

Mais pour un accord correct, il faut que cet appareil soit manié par une autre personne, sinon le corniste adapte instinctivement sa note sur les indications de l'appareil.

Pour accorder seul l'instrument, il faut jouer la note, puis seulement regarder l'accordeur biggrin


Réaction n°3 

par Richie le 14/04/2007 : 23:58

Salut à tous ! cool  Eh bien, moi, je fais du cor depuis presque un an. Je suis trompettiste à part ça, un peu de trombone également ... Suis bien d'accord avec Vincent : aucun instrument n'est juste par définition. On peut faire des règlages "moyens"avec les coulisses, mais pour la justesse absolue, il n'y a que l'oreille ! Sinon, quel instrument fantastique (après la trompette évidemment ...) Richie

 


Réaction n°2 

par Vincent le 22/03/2007 : 12:58

Je joue du cor depuis très peu longtemps (6 mois) mais j'ai fait du trombone ténor pendant 11 ans puis du trombone basse pendant 4 ans et de la contrebasse pendant 3 ans, que je continue d'ailleurs... pas facile de passer d'une embouchure à l'autre sans de gros dégâts, mais ce que tu écris là, ce n'est qu'une question d'oreille et de lèvre, il faut bien chanter et penser à sa note!

Réaction n°1 

par soph le 17/03/2007 : 02:30

moi je joue du cor double mais lorsque je joue une note basse je joue trop aigu et lorsque je joue haut je joue trop bas et mon accordeur bouge de tout les sens . je ne sait plus quelle coulisses bougerfrowncry

Recherche



Connexion...
 Liste des membres Membres : 127

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 4

Total visites Total visites: 739674  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 72

Le 17/11/2016 @ 22:38


Webmaster - Infos
Ephéméride
Jeudi
27
Avril 2017

Bonne fête à toutes les
Zita


C'était aussi un 27 Avril
1908

Premier Congrès International de Psychanalyse à Salzbourg (avec Freud et Jung).


Né(e) un 27 Avril 1480
Magellan


Moteurs de recherches
Google

Accès aux sites

^ Haut ^