Texte à méditer :  On ne tire pas sur son passé... Quand on se penche sur l'histoire qu'on a vécue, on entend siffler des trains ou sonner des cors de chasse.  Daniel Cordier
Le cor d'harmonie

Fermer Cor d'harmonie

Fermer Historique

Fermer Technique

Fermer Oeuvres pour le cor

Fermer Cornistes

Fermer Compositeurs

Fermer Facteurs

Fermer Autres cors

Fermer Oeuvres

Fermer Humour

Fermer Cors des Alpes

Fermer Poèmes

Fermer En vrac

Fermer La Lyre Dauphinoise

Fermer Vos pubs

Galerie aperçu
Partenaires
gratuit instrument musique



Référencement 50 GuppY Liens

Notre site Le cor d'harmonie est listé dans la catégorie Instruments à vent en cuivre : Cor de l'annuaire Explications sur Youtube

Référencement
Page rank : PageRank service www.visual-pagerank.be/
Historique - Busines

puce-1.gif La busine



Busine, s. f. (buisine). Grande trompe d'un mètre et plus de longueur, légèrement courbée, étroite à l'embouchure et s'élargissant à son extrémité ; quelquefois percée d'un trou vers son milieu. Les busines étaient fabriquées en bois, en cuir bouilli, mais le plus souvent en laiton.

La busine avait un son éclatant qui s'entendait de loin ; aussi les sculpteurs mettent-ils des busines aux mains des anges qui annoncent le jugement dernier. On l'employait, dans les camps, pour donner des signaux et réveiller les troupes. C'était encore au son des busines que l'on conduisait les troupes à la charge ou à l'assaut. On se servait aussi des busines sur les navires en partant, en arrivant et pendant les combats.

On disait businer, bacciner, et plus tard baciner, pour sonner de la busine. Quand le roi Charles VI rentra à Paris le 13 octobre 1414 :

« Soudainement, environ huit heures de nuyt, commencèrent les bonnes gens de Paris, sans commandement, à faire feus et à baciner le plus grandement que on eust veu passé cent ans devant, et les tables en my les ruës drecées à tous venans par toutes les ruës de Paris qui point ayent de renoms »

De cette manière de se réjouir nous sont restés les cornets à bouquin du carnaval, lesquels cornets ne sont que des busines de petite dimension.

Il y avait dans les armées des busineors à cheval, chargés de rallier les hommes d'armes, de sonner certaines fanfare, d'annoncer l'attaque, de précéder les cortèges, de donner le signal de l'ouverture et de la fermeture de la lice dans les joutes et tournois. Ces busines droites sont plutôt de grandes trompettes.

Définition du dictionnaire raisonné du mobilier (Eugène Viollet le Duc)

La trompette médiévale, appelée busine ou encore buisine (anafil en Espagne), est avant tout un instrument de signal utilisé par les hérauts ou par les guetteurs. Elle apparaît presque toujours dans l'iconographie par paire. Aujourd'hui encore, la busine ou nafir est utilisé en particulier au Maroc pour réveiller la populations pendant le jeûne du ramadan.



puce.gif Des busines



Busines.jpg


puce.gif Joueurs de busine


 
busines2.jpg

barre.gif




Date de création : 01/06/2006 : 17:09
Dernière modification : 29/11/2010 : 01:48
Catégorie : Historique
Page lue 5290 fois



Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Recherche



Connexion...
 Liste des membres Membres : 127

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 4

Total visites Total visites: 743800  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 72

Le 17/11/2016 @ 22:38


Webmaster - Infos
Ephéméride
Jeudi
25
Mai 2017

Bonne fête à toutes les
Sophie


C'était aussi un 25 Mai
1941

Le maréchal Pétain instaure la Fête des Mères (comme en Allemagne).


Né(e) un 25 Mai 1944
Pierre Bachelet


Moteurs de recherches
Google

Accès aux sites

^ Haut ^