Texte à méditer :  J'aime le son du cor, le soir, au fond des bois.  Alfred de Vigny
Le cor d'harmonie

Fermer Cor d'harmonie

Fermer Historique

Fermer Technique

Fermer Oeuvres pour le cor

Fermer Cornistes

Fermer Compositeurs

Fermer Facteurs

Fermer Autres cors

Fermer Oeuvres

Fermer Humour

Fermer Cors des Alpes

Fermer Poèmes

Fermer En vrac

Fermer La Lyre Dauphinoise

Fermer Vos pubs

Galerie aperçu
Partenaires
gratuit instrument musique



Référencement 50 GuppY Liens

Notre site Le cor d'harmonie est listé dans la catégorie Instruments à vent en cuivre : Cor de l'annuaire Explications sur Youtube

Référencement
Page rank : PageRank service www.visual-pagerank.be/
Compositeurs - Dauprat Louis François

puce-1.gif Louis François DAUPRAT



puce.gifBiographie


Louis François Dauprat est né le 24 mai 1781 à Paris et décédé le 16 Juillet 1868 à Paris. Il reçoit sa première formation musciale à Notre Dame de Paris. Il arrêtera à cause de la révolution de 1790.

Depuis la fondation du Conservatoire, il est un des premier élèves à recevoir le Premier Prix en 1796. Il étudiait avec M. Waar en 1795.

Il est membre de différentes formations musicales militaires (enfant de troupe, membre de la garde consulaire). De 1801 à 1805 il reste au conservatoire national Le Kompos - Unterricht Catels. De 1806 à 1808 il est corniste dans l'orchestre du Grand Théätre de Bordeaux, avec le célèbre corniste Duvernoy.

De 1816 à 1830 il est membre de La chapelle du roi Louis-Philippe, et de 1832 à 1842 il est musicien à la cour. Il occupe une place de professeur adjoint de 1802 à 1817 et de 1817 à 1820 il est employé régulièrement comme professeur au conservatoire. Il sera soliste pour les concerts du Conservatoire de Paris de 1828 à 1838.

Ses compositions furent essentielles pour favoriser son instrument grâce à son répertoire étendu et sa virtuosité. Il est alors le plus grand corniste de son temps. Il joue sur un cor naturel sans valves, il est l'un des premiers à s'intéresser au cor à palette.

Son nom restera toujours lié dans les mémoire aux quintettes de Reicha, avec lesquelles il s'est fait connaître du public parisien. Sa renommée est encore bien vivace pour les joueurs qui obiennent le premier prix du Conservatoire; ce premier diplôme qu'il a obtenu est encore exposé au musée du Conservatoire de Paris.

puce.gif Ses oeuvres


Concernant particulièrement le cor d'harmonie :
  • sonate pour harpe et cor op.31
  • air écossais varié op.22
  • grand sextuor en ut M (pas d'opus)
  • sonate pour harpe et cor op.31
  • air écossais varié op.22
  • grand sextuor en ut M (pas d'opus)
  • 3 Quintettes op.6 pour cor et quartette - Les Trois quintettes pour Cor, deux Violons, Alto et Violoncelle op. 6 ont été éditées par la maison d'édition de Bochsa père et ont été consacrées au professeur d'harmonie Monsieur Castel. Celui-ci était membre de l'académie royale des beaux Arts. Les Quintettes ont une durée d'environ 25 mn.
  • des trios
  • duos (op.6)


Merci François pour ta participation

barre.gif





Date de création : 01/06/2006 : 17:23
Dernière modification : 14/06/2006 : 14:14
Catégorie : Compositeurs
Page lue 5520 fois



Réactions à cet article


Réaction n°1 

par Ostermeyer le 25/07/2007 : 07:08

Article original: www.corno.de

Recherche



Connexion...
 Liste des membres Membres : 128

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 3

Total visites Total visites: 774024  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 340

Le 06/12/2017 @ 01:23


Webmaster - Infos
Ephéméride
Vendredi
15
Décembre 2017

Bonne fête à toutes les
Ninon


C'était aussi un 15 Décembre
1939

Première à Hollywood du film Autant en emporte le vent.


Né(e) un 15 Décembre 1404
Gille de Rais


Moteurs de recherches
Google

Accès aux sites

^ Haut ^